samedi 17 février 2018

Février 2018

Stage Vercors  Handi Sport ski de fond Biathlon 



Comme les autres fois pour mon 9 ème stage avec mon club le Vercors Handi Sport  , nous sommes hébergés à Lans au domaine des Girard, avec une vingtaine d'handis et autant de guides .

Le lundi matin direction Villard sur le site de Bois barbu , aujourd'hui je dois gérer les luges avec Gaston .
Elles sont 5 : Danielle, Pierre, Philippe, Bernard et un tout nouveau qui vient de Bretagne : Yannick qui pratique le Hand bike à un très bon niveau .


Dès le départ Yannick a froid , je le remets au chaud un petit moment et je viens le rechercher après , cela va nettement mieux et il peut profiter pleinement de cette matinée et en plus sans gant comme moi ...
L'après-midi retour à Villard pour 2 luges seulement : Pierre et Philippe ; les autres se reposent .

Mardi matin des températures autour des -20 sur le plateau , heureusement un beau soleil va très vite réchauffer l'atmosphère , la plus belle journée de la semaine
Je guide Michel , non voyant nous allons sur le site de Corrençon , avec Michel nous partons faire une grande boucle .


Au bout d'un km grave erreur de jugement sur une descente de ma part qui envoie Michel embrasser un sapin heureusement tout petit , juste quelques égratignures sur le visage .
L'après-midi nous revenons sur ce site pour du biathlon je guide Michel et Ilia de temps en temps .



Mercredi le groupe se divise en deux, un groupe va sur Méaudre et les plus costauds en debout nous allons sur Bois barbu pour la journée avec le casse-croûte , je guide Michel .
Nous allons jusqu'à Herbouilly , par contre la montée de Chalimont est un calvaire car neige fraîche plus mauvais damage égalent  champ de labour et tout le monde en bave dans cette montée .
Par contre là-haut traçage nickel , nous mangeons à la salle hors sac et redescendons après le repas , bel après-midi


Au retour tir au laser et mécanique au centre avec des ados du comité en infirmité motrice cérébrale . 



En fin d'aprem je récupère un couple d'amis Belges qui ont fait une traversée du Vercors en raquette et les redescends sur Grenoble

Jeudi direction Autrans sous la pluie toute la matinée , une dizaine de Marseillais sont venus rejoindre le stage, je guide Ilia qui me fera bien tirer la langue ; belle et grosse séance mais de vraies éponges à l'arrivée ...
L'après midi tir laser en intérieur

Vendredi nous partons tous faire la journée sur Herbouilly, le matin je suis avec les luges : Pierre Bernard et Yannick qui lui aussi va aller se frotter à un gros sapin heureusement sans conséquence .
En fin de matinée nous retrouvons 5 ados du comité  et organisons un relais avec eux et  tous les handis et guides du stage


le midi nous mangeons sur le site .
l'après-midi reconnaissance de la boucle de la coupe de France Handi qui a lieu demain et après- demain , il fait très chaud .



Samedi coupe de France Handi à Herbouilly ,


 Nous avons la chance de voir participer 2 membres de l'équipe paralympique qui iront à Pyeongchang dans une vingtaine de jours pour les jeux  : Thomas Dubois et Anthony Chalençon que j'ai eu le plaisir de guider plusieurs fois lors de stages précédents
Egalement présent en luge David Smétanine multiple médaillé paralympique en natation à Athènes et Pékin
Pour ma part je guide Michel qui termine à la quatrième place en déficients visuels



Demain coupe de France Biathlon à laquelle je ne participe pas
Voilà encore un très bon stage dans une excellente ambiance avec de nouvelles rencontres.

Mon album Photos 



lundi 15 janvier 2018

Janvier 2018

1° Moitié de saison Hivernale 


Cette année, la saison débute début Novembre , première sortie ski le 8 et pour une fois la saison n'a pas d’interruption au mois de décembre .


De très bonnes conditions jusqu'à noël et un peu humide fin décembre début Janvier .
j'arrive à skier sur plusieurs domaines :  Le Sappey, Col de Porte, Autrans, Chamrousse et Villard
Sur ces 2 mois de ski, environ une quarantaine de sorties pour un peu plus de 900 km de fond et une douzaine de sorties avec le trike .


Deux belles sorties raquettes: une en Belledonne et une dans le Vercors ,


 quelques sorties ski avec des amis



 et plusieurs sorties avec mon club Handisport                                                                                         


Le 12 Janvier c'est la première course , sélection Sud Est Méditerranée  , pour se qualifier pour les Chpts de France SNCF.                                                                                                                        
Le matin un 5 km en classique , je termine second très content , l'après-midi un 10 km skating où je finis troisième ce qui fait que je suis deuxième au général et bien sur sélectionné pour mes 31° Chpts de France SNCF.
Après ces courses , départ pour Bessans avec mon ami Erick pour le Marathon et retrouver mon club VHS , nous sommes une vingtaine entre guides et guidés hébergés pour la plupart dans un gîte où Odile assure l'intendance avec maestria...   

                                                                                                                                                      
  Le Samedi matin un 15 km en classique où je guide Michel , non voyant , de très  bonnes conditions froid et soleil , nous le bouclons en 1h15 , Michel est très satisfait de sa course .                                                                                                                                                
                                                               
L'après-midi ballade vers Bonneval sur Arc pour voir les avalanches déclenchées par sécurité , énormément de neige dans ce fond de vallée .
Dans le village de Bonneval nous marchons sur pratiquement 1 m de neige ...



Le dimanche c'est le marathon je cours pour moi, départ en seconde ligne j'y retrouve plusieurs connaissances .
Très belle course, froid mais très peu de soleil par contre une super glisse ,
Je termine en 2h01 très très heureux pas loin de mon ami Erick .

la photo à l'arrivée avec François , moi , Canard et Erick avec qui je partage le podium M6/M7 moi second et lui premier .                                                                                                                            
Merci à Stéphane , Christophe et Martial qui m'ont encouragé en divers endroits de la piste ce qui a permis de me booster à ces moments là.                                                                                                                          

samedi 21 octobre 2017

Octobre 2017

Montée de Chamrousse pour tester parachute en descente 

Comme le temps est magnifique en ce mois d'octobre je décide de tenter la montée de Chamrousse .
Jusqu'à Uriage la pente n'est pas trop raide , mais après sur les 8 km suivant c'est beaucoup plus dur, entre 8 et 9 %, de très belles vues sur la plaine de Grenoble .


Ces 8 km oscillent entre 8 et 9 % pas facile avec le VM
Arrivé à Prémol à 1100 m une bonne pause s'impose , il ne reste que 10 km le plus souvent autour des 6% , déjà plus abordable
Finalement je ne monte pas jusqu'à la station Alpine mais jusqu'au plateau de l'Arselle où je viens skier l'hiver en fond , bonne petite pause et préparation du parachute pour la descente .


En effet j'ai acheté un parachute d'athlétisme pour pouvoir me ralentir dans les grandes descentes car avec ce bolide on est très vite au dessus de 80 km/h .


Comme les freins ne sont que des tambours cela est un peu juste et m'oblige à m'arrêter de temps en temps pour qu'ils refroidissent .


Le parachute me ralentit pas mal dans la descente , ce qui fait que je sollicite beaucoup moins les freins , par contre il va falloir affiner le réglage du parachute car il bouge pas mal derrière



Entre Uriage et Brié un VD est tout content de me doubler (ça monte) car la semaine dernière il m'a dit que je l'avais enfumé sur la piste .....

Le relive de cette sortie 

vendredi 29 septembre 2017

Un VELOMOBILE a 2600 m d'Altitude 


Depuis que j'ai mon vélomobile je me suis fixé deux défis
le 1° rejoindre la Bretagne en 3 jours , fait au mois d'Août
et le second essayer de monter le Galibier.




Vendredi 29 Septembre 

La météo prévoyait la journée de vendredi très belle , donc ce matin départ à 7h  ; le jour n'est pas encore levé .
je pars direction Bourg d'Oisans , pas mal de circulation jusqu'à Bourg mais il y a souvent une bande cyclable sur la route donc aucun problème .
j'ai une quinzaine de km tout plat ensuite 80 km de montée très douce au départ et un peu plus costaud après Bourg d'Oisans .


Jusqu'au lac de Chambon assez tranquille, ensuite la petite route de secours en attendant que le tunnel ré-ouvre , en décembre normalement.
Cette petite route est terrible, ce sont de véritables montagnes Russes sur 5 km et pas large .
Après cette route il faut compter une vingtaine de km pour monter au col du Lautaret où à ce moment là je pense que ce sera mon défi....


Le pourcentage oscille entre 4 et 6 % donc pas trop dur, petite pause à la Grave pour admirer la Meije et remplir le bidon .


Un peu après midi j'arrive au Col du Lautaret , très peu de monde à cette époque c'est très bien.


je fais une pause diabolo et comme les jambes ont l'air bonnes je décide de tenter le Galibier, reste 8 km à 7% de moyenne avec la fin des passages entre 10 et 12 %.

Presque personne sur la route juste 3 motos , 2 ou 3 voitures et quatre cyclos Hollandais avec une voiture d’accompagnement
Un des Hollandais capitule très vite et 2 sont plus costauds , ils montent devant , l'autre va rester plus ou moins avec moi  jusqu'au sommet .
Après 4 km le Hollandais qui a posé pied à terre me propose un coca que j'accepte , ceci me requinque et je monte sans trop de difficulté sauf les derniers 800 m qui sont costauds .


Finalement vers 13h30 j’atteinds le sommet, très heureux d'avoir réussi ce gros défi, là-haut très peu de monde ; rien à voir avec l'été je profite pendant un bon moment de la splendide vue après m'être changé .


Vers 14 h j'attaque la descente avec quelques pauses de temps en temps pour laisser refroidir les freins et profiter du paysage avec ses couleurs d'automne .


Pour la montée je mets un peu plus de 6 heures et pour le retour je  mets moitié moins de temps
Sur le retour la moindre petite bosse est très dure mais il y en a très peu ouf...
Voilà donc mon défi réussi alors qu'au départ ce matin je n'y croyais pas trop ....
Bilan 197 km pour 2700 m de déniv + en 10h de sortie

Le Relive

mardi 19 septembre 2017

SEPTEMBRE 2017

SENS AMSTERDAM Aller Retour en Vélo Couché du 12/09 au 19/09

Mon ami "Canard" organise avec ses potes ( de son club d'Etigny 89) une semaine de vélo entre Sens et Amsterdam en aller retour sur une semaine, j'avais déjà fait avec quelques uns 3 jours au Ventoux en Juin 2015.
Il m'a demandé si j'étais intéressé, je lui est dit ok , nous sommes 8 à participer don 6 en VD, moi en couché et une voiture suiveuse pour les bagages (c'est le grand luxe...)
Canard a tout géré : tracés , hôtel ...
Le lundi 11, je monte en train sur Sens  pour dormir chez mon ami , départ en vélo mardi 12 à 8h30.

Mardi 12 Septembre



Tout le monde se retrouve à 8 h chez Canard , quelques épouses et 2 cyclos qui vont nous accompagner sur  les 30 premier km .
Le temps de charger les bagages dans le camion de Régis et de boire un café , à 8h30 nous partons sous un ciel couvert, Jean-Claude, Roland, Michel, Gérard, Jean, Alain, (qui a participé au Paris Pékin cyclo en 2008) et moi.
Le début de parcours est légèrement vallonné sur le début .
Apres une quarantaine de kms nous attaquons les grandes plaines agricoles de l'Aube , parcours facile de plus vent dans le dos et de belles routes très tranquilles.


Vers 12h30 nous nous arrêtons à Fere Champenoise dans un petit resto " chez Bibiche " nous avons très bien mangé , bon , copieux et service rapide.

Nous repartons toujours avec le vent dans le dos ,
Nous avons quelques gouttes pour arroser notre entrée en Champagne , mais le soleil revient vite .
Par contre les 40 dernier kms sont un peu pénibles , beaucoup de circulation et l 'entrée de Reims est toute bouchée ,manifs, heureusement en vélo pas de souci .



A 16h45 nous arrivons à notre hôtel dans le centre de Reims après 161 km, Régis a un peu plus de mal pour rejoindre l’hôtel avec son camion.
Après la douche nous prenons l’apéro qui est vraiment magnifique et impressionnant.
Après visite de l’intérieur , nous allons vers une brasserie recommandée par l’hôtelier , bon repas et bonne soirée, vers 22h nous sommes de retour à l’hôtel pour une bonne nuit de repos

La trace

Le relive

Mercredi 13 Septembre

Ce matin départ 8 h , il ne pleut pas alors que la météo nous annonce un déluge pour toute la journée, par contre beaucoup de vent.
Nous arrivons à faire 10 km sans pluie et là une grosse averse , heureusement celle -ci ne dure qu'une quinzaine de mn et pour le reste de la journée pas une goutte...

Ce matin 2 crevaisons en 25 km , d'abord Roland et ensuite Gérard.
Au bout de 40 km nous rentrons dans les Ardennes et là là le profil est beaucoup plus dur.... ,enchaînement de montées et descentes.
Par contre le vent n'est pas toujours favorable , parfois de côté et très violent donc pas toujours facile de rouler droit.
A 13 h nous rentrons dans Hirson et mangeons dans un flunch juste à l'entrée.
Pour la reprise , après manger le profil est beaucoup plus doux.
Un peu après 15h nous rentrons en Belgique et nous empruntons rapidement une belle piste cyclable sur pratiquement 20 km .



Les 30 derniers km sont pas mal vallonnés avec en prime quelques tronçons pavés.


Vers 18h nous arrivons à notre hôtel à Charleroi , après la douche direction un grand centre commercial tout proche où il y a des restos .
A 22 h tout le monde est au lit .

La trace

Le relive

Jeudi 14 Septembre

Ce matin il pleut au réveil , heureusement au départ il ne pleut plus.
Nous arrivons à Bruxelles un peu avant midi , passage devant le "grand" maneken pisse et ensuite la grande place , magnifique.


Ce matin 3 crevaisons : 2 pour Roland et une pour Jean
.
A partir de Bruxelles que des pistes cyclables sur tout le reste de l’étape, en plus ou moins bon état mais au moins à l'abri des voitures.
Vers 13h nous retrouvons Régis à Vilvorde pour casser une croûte.
Pour le reste de la journée ce sera pluie tout l'aprem avec de très grosses averses .
Nous traversons Anvers sous un déluge et Canard subit lui aussi une crevaison et là nous nous refroidissons, la suite est dure.....

Une vingtaine de km après Anvers comme nous passons à côté de la gare de Heide nous décidons de prendre le train et de prévenir Régis de venir en chercher 2 et les vélos.
Et Canard refuse de se plier à la majorité et décide de poursuivre la fin d’étape seul en vélo , sachant qu'il reste au moins 40 km et qu'il pleut et que nous sommes frigorifiés.......

Régis vient donc récupérer les  vélos ainsi que Michel et Roland pour les rapatrier à l’hôtel .
Jean, Gérard, Alain et moi prenons le train pour Rosendhale qui nous reproche à 10 km de l’hôtel.
Vers 18h30 Régis vient nous récupérer en gare et là en sortie de gare lors d'un arrêt un peu fort de Régis , un livreur de pizza vient emboutir son scooter dans l’arrière du camion...

Heureusement pas de blessé juste le scooter un peu amoché , mais comme nous ne comprenons pas le Néerlandais pour faire le constat le livreur appelle la police .
Après plus d'une heure trente l'affaire est enfin résolue...
Nous arrivons à l’hôtel après 21h, finalement Canard est arrivé vers 20h30 en ayant eu  quelques difficultés pour trouver sa route.
Finalement à 22h nous sommes à table devant un très bon et copieux bifteck frites, en espérant que nous venons de passer notre pire journée du raid... ubuesque...
Bilan 130 km sauf Canard qui en a fait 180...

La trace

Le relive

Vendredi 15 Septembre

Départ sous un temps très correct on voit même le soleil, aujourd'hui parcours tout plat et énormément de bandes ou pistes cyclables en très très bon état rien à voir avec la Belgique....



Pour la matinée rien à signaler , si ce n'est juste que nous avons emprunté 2 bacs pour traverser de gros canaux.


Vers midi nous tombons sur une piste cyclable fermée au bord d'un canal entouré de polders et pas de route.
Nous franchissons deux grosses barrières et prenons un chemin qui nous amène à une ferme toute clôturée.
Nous tentons de passer mais le paysan refuse que nous passions alors que la route est à 50 m ....
Nous sommes contraints de retourner sur nos pas et repasser les barrières pour trouver un petit sentier qui nous ramène sur une route , bilan 3 km en plus .


Durant ce passage délicat Gérard tord la patte de dérailleur et Canard nous fait une belle cabriole sans conséquence.

Vers 14 h nous trouvons un snack tenu par un couple d'Asiatiques ,
Pendant le repas que nous avons payé au moment de la commande le gérant nous affirme que nous n'avons payé que 7 repas pour 8 servis alors que chacun a bien payé le sien , s'ensuit un long débat auquel sa femme se joint et monte le ton .
Entre temps le gérant a appelé sa chef au téléphone pour lui expliquer la situation vue par lui , comme elle parle français je lui explique ma version et bien sur impossible de trouver un terrain d'entente .
Apres avoir été traité un nombre incalculable de fois de "bad boys' par la femme ,nous partons sous leurs insultes...
A peine 1 km après ce snack Michel se mange un plot sur la route et se retrouve au sol , heureusement juste une bonne égratignure au genou.
Nous continuons sur un réseau de pistes incroyables, très agréable sous un beau soleil jusqu’à Amsterdam .
Nous perdons Gérard dans le centre qui a perdu une pédale , heureusement au bout de 20 mn nous le retrouvons et réparons sa pédale.
Finalement à 18h nous sommes installés dans notre auberge de jeunesse.


Ce soir au moment d'aller faire un tour dans le centre il se met à pleuvoir si bien que la visite sera très courte.

La trace

Le relive

Samedi 16 Septembre

Normalement aujourd'hui nous devions remonter vers la mer du Nord pour la longer sur une trentaine de km.
Mais comme il pleut et que la météo annonce la pluie pour toute la journée nous décidons d’abandonner l'option mer du Nord.
Nous reprenons en partie la trace d'hier pour repartir d'Amsterdam.
Effectivement toute la matinée jusqu’à 14 il pleut , heureusement pas très fort ,comme je dis c'est juste "un crachin Breton"
Nous évitons notre passage chez le paysan pas sympa de la veille et continuons notre trace jusqu'aux abords de Zevenbergen où nous avons dormi la nuit précédente.


Nous reprenons les 2 bacs comme à l'aller et à la sortie du deuxième à Dordrecht nous retrouvons Régis et mangeons une très bonne omelette au pied du "water bus".
Après le repas il ne pleut plus , nous allons en profiter 2 bonnes heures avant de reprendre une bonne averse 45 mn avant de terminer l’étape.
Ce soir nous dormons dans une très belle auberge de jeunesse en pleine forêt aux abords de Bergen Op Zoom , le soleil fait son apparition à notre arrivée.

La trace

Le relive

Dimanche 17 Septembre

Aujourd'hui direction Charleroi par la même trace qu'à l'aller, il ne pleut pas et pas de pluie annoncée pour la journée.
Le départ est très frais environ 7 degrés et nous sommes en forêt sur les 10 premier kms .
Nous rentrons rapidement en Belgique même pas vu la frontière....

Nous croisons énormément de groupe de cyclos , chaque groupe avec leurs couleurs.
L’entrée dans Anvers est un peu chaotique , gros travaux pour installer des lignes de tram.
A partir du centre c'est une longue ligne droite de piste cyclable que nous avons le long d'une voie ferrée sur pratiquement une trentaine de km , tantôt d'un côté de la voie tantôt de l'autre.

Vers 12h30 nous retrouvons Régis à Vilvoorde pour manger, nous profitons d'une fête locale pour manger dans une buvette.
Nous rejoignons rapidement Bruxelles ou par chance ce jour c'est ville interdite aux voitures .
Une dizaine de km uniquement avec des vélos et piétons , d'ailleurs il faut être vigilant car par moment il y en a dans tous les sens...

Après Hale nous retrouvons du profil voilà pratiquement 3 jours que nous roulons sur du plat.
Nous faisons une petite pause photos à Nivelle.



Finalement nous arrivons vers 17h à Charleroi sans une goutte et avec un beau soleil.
Nous retrouvons notre hôtel de l'aller , pour une fois nous avons un peu de temps libre...

La trace

Le relive

Lundi 18 Septembre

Aujourd'hui dernière étape pour moi car je termine à Reims , il faut que je sois à Grenoble mercredi matin pour garder ma petite fille : Eva.
Pour les autres il restera une étape pour rallier Sens.
Nous partons sous quelques gouttes juste les 10 premières mn.
La sortie de Charleroi comme ses environs est vallonnée heureusement pas de pluie .
Passage sur un très beau tronçon de pavés et ensuite une grande piste cyclable sur une ancienne voie ferrée.


Au bout de 30 km Roland décide de mettre le clignotant , pas de jambe, nous appelons Régis pour qu'il vienne le chercher , malheureusement il est déjà à Hirson soit 40 km ,donc Roland va devoir attendre .
Juste en repartant Michel crève, ensuite la moyenne monte un peu,  faut dire que le profil est beaucoup moins raide.
Un peu avant midi nous arrivons à Hisron et nous nous arrêtons comme à l'aller au flunch pour pouvoir manger rapidement car la pluie est annoncée pour l'aprem.
Apres Hirson le profil redevient costaud.


Dans un village plusieurs chiens nous font peur et Gérard en appuyant un peu fort casse sa chaîne en 2 morceaux.
Vers 15h le ciel est tout noir comme nous passons devant une grange nous nous mettons à l'abri , heureusement car pendant une vingtaine de mn un bon déluge.
Nous repartons avec juste quelques gouttes . Un peu plus loin Michel crève de nouveau.
Vers 18h nous sommes enfin à Reims et retournons au même hôtel qu'à l'aller.


Nous trouvons des punaises de lit dans un matelas si bien que Régis et Jean changent de chambre.
Ce soir nous retournons manger dans une des plus vieilles brasseries de la ville " le Boulingrin" très bon rapport qualité prix.
Voila pour moi le périple est terminé je rentre demain en train , les autres finiront la dernière étape jusqu’à Sens environ 160 km.
Très bon périple , bonne ambiance , juste la météo un peu pénible par moments...

La trace

Le relive

Bilan mecanique
Jean-Claude : 2 crevaisons et une cabriole
Michel          : 2 crevaisons et une chutte
Roland          : 3 crevaisons
Jean               : 1 crevaison
Gerard           : 2 crevaisons , un pneu abîmé, une patte de dérailleur tordue, une chaîne cassée et une pédale perdue ( retrouvée de suite)
Alain         rien
Marcel      rien

Ils ont terminé sous le soleil leur dernière étape !!!!!!!

L'Album Photos 


un article du journal l'YONNE Républicaine